Vacances déconnectées : comment ne pas culpabiliser ?

Vacances déconnectées : comment ne pas culpabiliser ?

 

Un véritable thème dans le monde du bien-être en 2020 qui a évolué autour du burn-out: les vacances déconnectées. En France, jusqu’à 70 % des adultes affirment montrer des signes physiques de stress dans la vie quotidienne. Comme nous le savons, l’idée d’être occupé et d’avoir un emploi du temps chargé est devenue un signe de réussite. Sans nos horaires chargés, nos bip-bip et notre boîte de réception débordante, beaucoup d’entre nous se sentent un peu perdus. Ce sentiment d’être toujours occupé et d’avoir un but en est venu à définir qui nous sommes, et lorsque nous le retirons, cela peut souvent sembler un peu effrayant.

 

Le stress et la déconnexion

 

Alors que le stress et l’épuisement professionnel ont été des sujets énormes cette année, un autre sujet important a également pris de l’ampleur. La réduction des effectifs, les escapades de week-end, le retour à la nature, la désintoxication numérique, la méditation, la simplification de la vie, toutes ces tendances ont également pris de l’ampleur à mesure que nous comprenons et intériorisons les avantages qui accompagnent le fait d’emprunter la voie lente.

Il n’est pas facile d’abandonner le besoin d’être occupé et d’être actif 24h/24 et 7j/7. Avant de découvrir le concept souvent intangible de la relaxation, une autre émotion vient nous rendre visite : la culpabilité. On se sent coupable quand on ferme son ordinateur alors qu’il y a encore des tâches à réaliser. Nous nous sentons coupables si nous nous abandonnons à un bain chaud alors que la pile de linge monte. Nous nous sentons coupables lorsque nous nous rendons à un cours de yoga, même si ce ne sont peut-être que 60 minutes que nous prenons pour nous-mêmes chaque semaine.

Si nous ne pouvons pas qualifier une activité de « productive » d’une manière ou d’une autre, elle tend à être considérée comme une indulgence ou une extravagance. Quand vraiment, ces moments, dans le bain, dans un cours de yoga, dans la nature, en famille ou entre amis sont les choses qui nous ravivent. Ce sont les choses qui comptent vraiment. Alors pourquoi nous sentons-nous si coupables ?

À l’approche des vacances, une nouvelle myriade d’émotions entre en jeu. Il n’y a pas si longtemps, le stress que nous ressentions à cette époque de l’année était généralement lié à l’idée de préparer le déjeuner de Noël à temps ou d’avoir des parents qui ne s’entendent pas toujours dans la même pièce. De nos jours, en plus du stress général des vacances et du stress financier qui accompagne cette période de l’année, nous ressentons également du stress et de la culpabilité à l’idée de prendre des congés et de simplement nous permettre de vivre. « Je devrais faire ceci, je devrais faire cela », est une bande-son constante dans beaucoup de nos esprits, même pendant les vacances.

Alors, comment déconnecter sans se culpabiliser ? Comment rester présent à cette période de l’année et profiter de ses vacances  ? Voici nos meilleurs conseils :

 

Fixer des limites

 

La frontière entre le travail et la vie familiale s’est certainement estompée au cours des dernières années plus que jamais auparavant. Pouvoir travailler à domicile, avoir des horaires flexibles, être joignable 24h/24 et 7j/7 – toutes ces choses rendent difficile à évaluer quand votre vie professionnelle se termine et quand votre vie personnelle commence. Que vous travailliez pour vous-même ou que vous soyez employé(e), fixez des limites claires afin que vos collègues et clients sachent quand vous serez disponible et indisponible pendant la période des fêtes. Une fois que votre temps libre est clair, fixez des limites autour de cela. Éteignez vos appareils, résistez à l’envie de consulter vos e-mails et ayez confiance que votre entreprise se débrouillera sans vous pendant quelques jours ! Placez un répondeur automatique sur vos e-mails et modifiez votre message vocal pour que les gens sachent quand ils peuvent vous joindre.

 

Trouvez votre zone de non-stress

 

Comme mentionné ci-dessus, la période des vacances est toujours une période chargée. Trouvez une chose qui vous aide à gérer le stress et revenez à un endroit de calme et de clarté. Peut-être s’agit-il de méditation, peut-être d’une promenade matinale dans la nature ou d’un cours de yoga. Cela signifie peut-être vous emmener dans un café pour être tranquille ou transpirer dans un cours de CrossFit ! Peut-être en écrivant votre journal ou en appelant un ami pour discuter. Ou bien peut-être avez vous besoin de longues vacances ? Dans une destination Européenne par exemple. Trouvez quelque chose que vous pouvez utiliser lorsque vous sentez que les choses vous envahissent et donnez-lui la priorité. Rendez-le non négociable. N’oubliez pas que prendre ce temps pour remplir votre propre jauge de sérénité vous aidera à être plus présent, patient, aimant et compatissant avec ceux qui vous entourent.

 

Apprendre à lâcher prise

 

Vous avez renversé du vin rouge sur votre nouvelle robe ? Vous avez oublié de planifier toutes vos vacances ? Vous avez manqué un cadeau pour une tante éloignée depuis longtemps ? Vous n’avez pas tout à fait terminé les objectifs de travail que vous aviez avant l’arrivée de vos vacances ? Vous avez manqué l’heure limite au bureau de poste? Il y a beaucoup d’obligations supplémentaires et de choses à retenir à n’importe quelle période de l’année. Mais devinez quoi ? Vous n’êtes pas obligés de tout faire. Non, vous n’êtes pas obligés de tout faire! C’est normal d’oublier quelque chose, de rater quelque chose ou de faire une erreur. Arrêtez d’avoir besoin que tout soit parfait et cessez de vous mettre une pression inutile. Essayez de ne pas vous attarder sur des choses qui ne se sont pas déroulées comme prévu et autorisez-vous à être flexible et adaptable. Apprenez à rire de vous-même ou de situations hors de votre contrôle. Posez-vous la question « cela sera-t-il important dans quelques semaines ? » Il est fort probable que non. Alors laissez-vous aller et amusez-vous.

 

Autorisez-vous à être joyeuse

 

Quelque part, nous oublions trop souvent de faire de la joie une priorité dans nos vies, alors que vous méritez toujours de ressentir cette joie. Permettez-vous de profiter des plaisirs simples qui accompagnent vacances – le sourire sur le visage d’un enfant lorsqu’il plonge dans la piscine. Un repas partagé avec les gens que vous aimez. Lorsque nous nous permettons d’être présents et dans l’instant, il est facile de se sentir reconnaissant pour les petites choses. Amusez-vous, soyez folle (ou fou), lâchez vos cheveux. Jouez, riez, célébrez. De nombreuses cultures font jouer un rôle actif au jeu dans la vie quotidienne, mais en occident, nous avons tendance à avoir perdu cette capacité de nous amuser, juste pour le plaisir. Donc n’oubliez pas de profiter des moments privilégiés lorsqu’ils se présentent et renouer avec les choses qui vous apportent de la joie.

Leave a Comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Captcha loading...